24 févr. 2016

Polémique autour de l'article UFC Que choisir sur les 185 produits, pourquoi que 185 produits d'ailleurs ?


L'actualité rattrape mon planning de publication, une fois encore. Mais une fois encore on joue avec nous, simple consommateur.

UFC Que choisir a sorti une liste de 185 produits aux compositions douteuses et, pour quelques-uns d'être eux, allergènes et un certain nombre de marques y passent. Du bio, du pas bio, du haut de gamme, du moyen de gamme, du bas de gamme.
Polémique autour de l'article UFC Que choisir sur les 185 produits, pourquoi que 185 produits d'ailleurs ?

Sauf que ! Oui sauf que nous ne savons pas comment UFC Que choisir a fait pour sélectionner ces produits. Soyons clair, ce ne sont pas les seuls produits dont il faut se méfier. Alors pourquoi épingler uniquement ceux-ci ?

Pourquoi UFC Que choisir n'a pas une approche plus complète en nous expliquant clairement ce qu'est un perturbateur endocrinien. Parce que dit comme ça, cela fait vachement peur quand même. Quelles sont les conséquences je cite d'un produit "perturbant le fonctionnement oestrogénique et thyroïdien". Oui je sais que Google est mon ami, mais combien d'entre nous iront faire un tour chez ce cher ami pour constater les effets, lire les études pour se renseigner ? Un peu de pédagogie dans cet article pour donner de la profondeur aurait vraiment été de trop ?

UFC Que choisir me semble vouloir surfer sur la vague de quelque chose. Je ne comprends pas bien l'objectif de vouloir épingler 185 produits et que faisons-nous des autres ? Quid des vernis, des rouges à lèvres, des dentifrices ?

Je rebondis sur cet article parce que je vois la toile s'enflammer et condamner ces marques. Mais et les autres alors ? Celles qui utilisent aussi ces produits et qui ne sont pas montrées du doigt que faire ? 

Je vous propose la chose suivante. Je suis nulle en compo, j'ai des copines blogueuses qui sont super fortes et je les envie. 

Alors pour compenser cela j'utilise le site Noteo. Il n'est pas parfait, mais il a au moins le mérite de permettre de faire une première lecture des produits.
Polémique autour de l'article UFC Que choisir sur les 185 produits, pourquoi que 185 produits d'ailleurs ?

Vous pouvez le télécharger sur votre store et l'utiliser très simplement.

Pour mémoire l'article de UFC Que choisir est accessible ici.

Et vous que pensez-vous de cette polémique ?
Deby Mag Web Developer

Deborah Bete, 40 ans mariée, un enfant.
J'habite et travaille à Paris.
Enthousiaste et mordue de make-up, de produits de beauté. Mais également très gourmande, c'est pour cela que je parle de temps en temps de gourmandise...

4 commentaires:

  1. Ils ont fait une liste non exhaustive (car ils ne pouvaient pas tout tester, ni tout lister) dans le but d'alerter les consommateurs. Et peut être de mettre un peu la pression aux fabricants pour qu'ils respectent certaines législations.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui mais pourquoi ceux-là et pas d'autres ? Ce sont les produits les plus acheté ? Et puis comme je le dis qui va faire l'effort par la suite de lire vraiment les étiquettes ? Non sérieusement je ne crois pas que ce soit une alerte mais plutôt un coup de buzz.

      Supprimer
  2. Je me demande si tu as vraiment lu l'article de que choisir que tu commentes car ce que tu mets en lien pour mémoire de l'article n'est que le panorama des produits renfermant les ingrédients indésirables qu'ils ont épinglés et qu'ils invitent à completer en leur indiquant sur ingredient.cosmetique@quechoisir.org. Donc selon moi s'ils ont commencé par ceux là et pas d'autres c'est qu'il faut bien commencer par quelque chose avant de compléter. Ensuite dans ton article tu parles de leur peu de pédagogie mais ils écrivent que les perturbateurs endocriniens sont "des molécules capables d'intéragir avec nos systèmes hormonaux (reproducteur, thyroidien, etc.) et qui joueraient aussi un rôle dans certains cancers et maladies métaboliques et qu'ils peuvent être toxique à dose infirme et particulièrement à risque pour les femmes enceintes, les tout-petits et les adolescent(e)s." De plus ils décrivent chacune de ces substances toxiques en expliquant leur fonction, les types de produits dans lesquels on les retrouve le plus souvent (vernis compris) et le risque en fonction de l'age et de la présence de rincage.
    C'est vrai qu'on peut toujours regarder ce genre de nouvelles en y voyant la part de coup de buzz (vu comme ce dossier a été re-cité sur différents médias) mais perso je sais que la carte repère des molécules toxiques va m'etre utile dans le magasin quand je voudrai acheter un produit, en particulier si c'est pour un des enfants de mon entourage.
    Bref, ce n'est pas un remède miracle certes et comme tu le dis très bien il y a d'autres moyens d'avoir des informations sur un produit, par exemple avec noteo qui n'apporte pas que les infos sur la santé, mais ça n'empeche pas de multiplier les sources d'infos et les moyens de nous sensibiliser à ce qu'il y a dans ce qu'on nous vend.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour et merci pour ton commentaire. Oui j'ai bien lu l'article. Ma question est pourquoi ceux-là et pas d'autres justement.

      Et je trouve dommage qu'il n'y ait pas d'explication sur les risques encourus par ces produits justement.

      Merci encore de lire mes articles.

      Belle journée à toi.

      Deby

      Supprimer