8 oct. 2014

Quoi tu as mis une vidéo de ta fille sur Facebook ? Mais tu n'es pas sérieuse ?


C'est par ces mots que quelqu'un de ma famille a réagit quand je lui ai demandé si elle avait vu la dernière vidéo de ma fille (sous entendu sur Facebook).

Je me suis demandée pourquoi cette réaction ? Parce que je sais jouer avec les paramètres de confidentialité de la bête et que j'ai fait en sorte d'autoriser que les membres de ma famille pour cette vidéo.

Et pourtant !








Je me suis alors penchée sur les CGU de Facebook, Twitter, Instagram et consort. Et j'ai découvert plusieurs choses intéressantes. Découvert est un bien grand mot, je dirais plutôt que j'ai eu la confirmation de beaucoup de choses que je savais déjà.

Nos publications ne nous appartiennent pas ! Même si nous publions en privé, même si nous avons un compte super verrouillé nos publications, tweet, photo, vidéo ne nous appartiennent pas. Elles appartiennent aux résaux sociaux et peuvent être utilisées, vendues, données, cédées à qui ils veulent (ils = facebook, twitter, instagram). Nous pouvons verrouiller nos comptes autant que nous le voulons, cela ne changera rien au fait qu'ils peuvent faire ce qu'ils veulent de nos photos, vidéos, données.

Je n'ai rien contre cela, il faut bien qu'ils se rémunèrent. Je ne pense pas que leurs salariés travaillent pour la gloire, mais comme vous et moi pour un salaire à la fin du mois. Il faut aussi payer les infrastructures, les développements, bref tout cela a un coût et si ces produits sont gratuits à l'usage il faut bien une autre rémunération. Et bien nos données sont vendues.








Mais comment partager avec tata Lucette la vidéo trop mignonne de ma fille ?


Un blog ? Oui voilà je vais faire un blog. Hum alors il y a blogger (qui appartient à Google), il y overblog qui appartient (à je sais pas qui) et il y a wordpress.net ou com. Ok ok ça commence à être compliqué. Faut maîtriser les CMS (Content Management System) (vous avez vu comme je me la pète depuis que j'ai eu mon M2 en digital).

Il faut payer pour un hébergement (ou pas). Il faut :
  • administrer
  • sauvegarder
  • faire des mises à jour
  • gérer les autorisations
  • haaaaaaaaaaaaa au secours !!!!!
Non mais ce n'est pas possible ! Il doit bien y avoir d'autres solutions.

Heureusement Facebook est là (ben oui quand même je suis une grosse utilisatrice de Facebook).

Et là je rencontre Christophe (virtuellement, mon mariage ni le sien ne sont en péril).

Et là je découvrir Private Bébé et Private Famille.

Ce service est un service qui permet de partager avec votre famille et vos amis vos photos, vidéos et anecdotes familiales.

Vous restez totalement propriétaires de vos données. En fait, cela fonctionne par un abonnement mensuel à partir de 9,95€ par mois. Vous pouvez suspendre à tout moment votre abonnement et votre espace restera réactivable pendant 12 mois.

Vos amis et votre famille pourra accéder à votre espace avec un mot de passe que vous aurez décidé (et personne d'autre).



Et surtout c'est super sécurisé. La sécurité des données a été éprouvée. Pour tout vous dire je me suis abonnée à ce service et il est vraiment simple à prendre en main. Personnalisable et partageable hyper facilement.

Il répond vraiment à ce questionnement que j'avais sur le fait de partager des photos de ma fille de manière sécurisée sans qu'elle ne se retrouve sur internet parce que ses photos auraient été volées.

Un exemple de mésaventure ici, pour vous dire que vraiment il faut faire attention (en tout cas moi j'ai décidé de faire attention).

Un autre exemple ici (passé sur M6) où un papa explique pendant 10 mn ce qui s'est passé (c'est à la 30ième minute) (à regarder tranquillement chez soi).


Je n'aborde volontairement pas le droit à l'image de l'enfant car c'est une décision que chaque parent doit prendre de son côté et pour laquel je n'ai pas à vous dire ce que j'en pense.

En tout cas si vous êtes tenté, sachez que les 30 premiers jours sont gratuits, vous pouvez donc faire un essai pour vous faire une idée de la faciliter du service de private bébé ou de private famille.

Alors, convaincue ou pas ? Et qu'est-ce qui peut vous retenir de vous abonner ?


Deby Mag Web Developer

Deborah Bete, 40 ans mariée, un enfant.
J'habite et travaille à Paris.
Enthousiaste et mordue de make-up, de produits de beauté. Mais également très gourmande, c'est pour cela que je parle de temps en temps de gourmandise...

12 commentaires:

  1. Je trouve l'idee bonne pour la protection de l'enfant, c'est quand meme abberant qu'en definissant le contenu comme privé finalement il ne le soit pas ... en toute innocence je pensais que seul mes proches pouvaient voir mes photos en ce cas... je vais donc faire encore plus attention. Merci Debby! (cattleya)

    RépondreSupprimer
  2. Attention tu peux mettre toutes les protections que tu veux sur les réseaux sociaux les données appartiennent aux réseaux sociaux pas à toi.

    RépondreSupprimer
  3. Réponses
    1. bon en même temps il ne faut pas vivre dans la peur, mais il faut être conscient de ce qui peut se passer.

      Supprimer
  4. Ha je ne savais pas je vais y réfléchir alors !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. l'important c'est de savoir pour pourvoir choisir.

      Supprimer
  5. Je pense que toute personne censée sait que les données que nous injectons sur le net deviennent des données sensibles qui sont injectées, qui passent dans la masse du big data. On sait très bien qu'à partir du moment où l'on publie sur n'importe quel réseau, le contenu sera un peu hors de notre contrôle. Maintenant perso je publie des photos de mes enfants et alors! Ils ne se feront pas violer ou tuer pour ça...le réel, le physique reste le plus important. La gestion des données, la définition des responsabilités, la manipulation et la privacité sont encore un cadre neuf dans les législations, ne sont pas encore cadrées correctement, voir très peu. A nous en tant que parents et citoyens à faire changer ce cadre trop peu réglementé, à nous de savoir ce que nous voulons voir publié et donné en pâture au web :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Justement toute personne censée ne le sait pas malheureusement. C'est la raison pour laquelle j'ai fait cet article.

      Après chacun est libre de décider mais pour ma part je n'ai pas envie que des personnes inconnues puissent voir des photos de ma fille car on ne sait pas ce qu'il peut se passer dans leur tête.

      De la même manière je n'ai envie que l'on fantasme sur moi alors encore moi sur ma petite chérie d'amour. Mais c'est un autre débat.

      Supprimer
  6. Après c'est dommage que ça soit aussi cher, ça faire cher à l'année si tu veux partager tout ça avec des proches qui vivent loin. Article bien sympa quand même, on n'y pense pas toujours ;) BIsous à toi ma belle !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. c'est vrai que c'est un coût, mais c'est le prix de la tranquillité. Il n'y a pas que le partage, il y a aussi le stockage et le fait de pouvoir récupérer tes données quand tu veux. Mais peut être que les prix vont baisser avec le succès !

      Supprimer
  7. Christine Kervinio29/11/2014 14:26

    Bonjour, merci pour cet article. J'ai appris des choses, alors que je pensais être déjà pas mal informée. Je trouve ça terrifiant ! Quand j'ai commencé à utiliser facebook il y a quelques années, j'étais très naïve mais mon entourage a été beaucoup plus lucide. Je ne publie jamais de choses personnelles ou sensibles, même si je comprends très bien l'envie de partager des gens qui font le contraire. En même temps, j'utilise facebook, et le net en général, au quotidien et je pense qu'on peut y trouver le meilleur comme le pire. Merci donc pour les infos utiles données dans cet article.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui il est compliqué d'avoir conscience de tout cela. J'espère que cela te sera utile.

      Belle journée.

      Deby

      Supprimer