24 oct. 2014

Le slip Français



Comment peut-on appeler une entreprise le slip Français ?


C'est quoi ce nom ? Comment une marque peut-elle s'appeler comme ça ? Et pourquoi pas le porte-jarretelle italien ou le bonnet anglais ? Par moment je me demande bien comment font les créateurs pour trouver les noms de leur marques/produits/gammes.

En vrai, je suis jalouse de leur créativité, la mienne étant proche du 0 absolu. Mais je m'égare, je ne parle pas de moi (quoi que) mais du slip Français.


Si vous lisez mon blog vous savez que je suis une fervente défenderesse du Made In France (poke Doux Good pour les cosmétiques régionaux et éthiques).

Et bien sur la toile, sur Twitter plus exactement j'ai découvert le slip Français.

Je n'ai pas fait d'enquête pour savoir quelle star/homme politique / homme d'affaire en portait. On n'est pas dans un magazine people ici, on est chez Deby (en vrai j'ai pas trouvé à part le ministre actuelle de l'économie, donc si quelqu'un à des infos n'hésitez pas à les donner en commentaire).

Alors le slip Français c'est quoi ?

Voici leur slogan : “VOUS VOULEZ CHANGER LE MONDE, VOUS VOULEZ CHANGER LES CHOSES, COMMENCEZ PAR CHANGER DE SLIP.”
On comprend bien que c'est légèrement (?) décalé. Il suffit de voir leur chaine Youtube.

Bon ok, c'est pas compliqué ce sont donc des slips pour homme fabriqués  en France.

Ils sont fabriqués dans 15 ateliers en France ce sont des pro du slip et ce sont des pro du buzz. Et ça marche et tant mieux !

Mais ce sont avant tout de beaux produits, des slips, des tee-shirt, des chaussettes, des sacs entre autres, mais pour découvrir toute leur gamme, allez voir sur leur site.

De magnifiques collaborations avec Vuarnet et Claudie Pierlot par exemple et du buzz en osant être insolent.

C'est bon car c'est ça la France : le savoir faire et l'audace.


J'aime cette marque pour ses produits, mais j'aime cette marque pour ses valeurs (oui je suis amoureuse du slip français).

Et le slip s'exporte à travers le monde et en Asie (oui oui là même où nous faisons venir des cargaisons entière de produits) cela mérite d'être souligné.

Bon mais ça s'adresse qu'aux hommes ? Non maintenant il y a le slip Simone (26 euros tout de même).

Le slip Français s'adresse désormais aussi aux femmes plutôt sportives ou "sportwear" dans le style. Quoi que moi je trouve hyper sexy les culottes en coton sous un tailleur car je trouve que c'est le décalage qui rend une femme belle.

Bon je re-arrête de parler de moi.

Donc le slip français s'adresse aux hommes et aux femmes.

Tout ça a un coût bien entendu : mais la qualité se paye et surtout la qualité qui dure et donc au final cela ne revient pas moins cher que d'acheter des produits bas de gamme à prix réduit.

Quels sont les avantages d'acheter ces slips :

- on achète de la qualité qui dure.

- on permet à une entreprise française de se développer et donc de créer des emplois

Je ne sais pas vous mais moi je suis séduite. Comment trouvez-vous cette marque ? Décalée ? Tendance ? Ou bien elle en fait trop ?
Deby Mag Web Developer

Deborah Bete, 40 ans mariée, un enfant.
J'habite et travaille à Paris.
Enthousiaste et mordue de make-up, de produits de beauté. Mais également très gourmande, c'est pour cela que je parle de temps en temps de gourmandise...

9 commentaires:

  1. J'adore le style décalé de cette marque et oui aux culottes en coton sexy !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui moi aussi, vive les culottes en coton sexy !

      Supprimer
  2. Je trouve que cette marque a une bonne stratégie ... et tout est dans son nom ;-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui c'est drôle et décalé et de qualité.

      Supprimer
  3. Une jolie réussite en matière de communication et de produit. Tout est cohérent et j'adhère aux produits moi aussi. Daphné

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Et bien on dirait qu'ils ont trouvé leur public :)

      Supprimer
  4. je ne connaissais pas mais tu m'as donné envie de découvrir. Marie.

    RépondreSupprimer
  5. Ton mari à testé Deby ? Merci de ton retour

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Non pas encore mais je compte bien que ce soit le cas un jour !

      Supprimer