6 août 2014

Bien comprendre les labels bio


Bien comprendre les labels bio 

Depuis que je m'intéresse au bio je dois bien dire que je suis un peu perdue dans tous les labels bio que je peux rencontrer ici et là.

J'ai bien tenté de discuter avec les marques, elles m'ont aidé à y voir plus clair, mais j'ai surtout compris qu'il était temps pour moi de me plonger dans ce monde et de faire un article permettant de faire mieux comprendre les principaux labels. 

Parce que se fier à un label c'est bien mais savoir ce que signifie ce label ça aide à acheter en toute conscience.

Je tiens à rappeler que je ne suis pas une pro et une fanatique du bio. Mon objectif est de vous aider à y voir plus clair pour celles, qui comme moi, commencent tout juste à s'intéresser à ce type de produit.

Une dernière chose les produits cosmétiques comportent entre 50 % et 80% d’eau par définition non certifiable, ce qui signifie que les % présentés sont sur les produits autres que l'eau servant à la composition.


Je ne vais pas présenter tous les labels, mais les principaux du marché.

                                                                                                                       

ECOCERT


Il s'agit d'un organisme de contrôle et de certification agréé par les pouvoirs publics.

Son objectif est de garantir des produits cosmétiques respectueux de l'environnement. Les ingrédients doivent être issus de ressources renouvelables et transformées par des procédés respectueux  et utiliser des emballages biodégradables ou recyclables.

Il y a deux labels pour Ecocert (là commencent les difficultés).

1 - Le label Ecocert Cosmétique Biologique

Bien comprendre les labels bio
Pour le label Cosmétique biologique : 
- 95% minimum des ingrédients végétaux de la formule doivent être issus de l’agriculture biologique 
- 10% minimum du total des ingrédients doivent être issus de l’agriculture biologique

Cela signifie que dans le produit certifié doit avoir minimum 10 % d'ingrédients bio et s'il y a des produits végétaux ceux-ci doivent être bio dans les 95%. Un produit qui contient 10% d'ingrédients végétaux uniquement et 90% d'ingrédients non bio peut bénéficier de cette certification ! Edifiant non ?

2 - Le label Ecocert Cosmétique Ecologique

Bien comprendre les labels bio

 Pour le label Cosmétique écologique :  
- 50% minimum des ingrédients végétaux de la formule doivent être issus de l’agriculture biologique. 
- 5% minimum du total des ingrédients doivent être issus de l’agriculture biologique.
Il est encore moins exigeant que son grand frère puisque qu'il ne demande que 5% au minimum d'ingrédient bio. 

Résultat : cette certification est surtout une certification environnementale pour s'assurer que les produits et leurs emballages ne soient pas nocifs pour l'environnement.


                                                                                                                       

COSMEBIO


Il s'agit d'un organisme certificateur indépendant et lui aussi agréé.

Cosmébio est un label certifié par Ecocert (ça commence à se compliquer). Cet organisme délivre lui aussi deux certificats (c'est une manie dans le bio on dirait).

Bien comprendre les labels bio

Il faut savoir que Cosmébio autorise des additifs et des conservateurs à hauteur de 5% du total des ingrédients. Donc on repart sur au minimum 95% de bio si tous les ingrédients le sont.

1 - Le label BIO Cosmebio

Il certifie que dans un produit qui porte ce label :

- 95% au minimum des ingrédients sont naturels ou d'origine naturelle
- 95% au minimum des ingrédient végétaux sont bio
- 10% au minimum de l'ensemble des ingrédients sont bio

2- Le label COSMETIQUE ECOLOGIQUE ET BIOLOGIQUE

Son objectif est de valoriser l'utilisation de substances naturelles et bio tout en préservant l'environnement.



Avec ce label un produit est composé de :

- 95% d'ingrédient minimum sont d'origine naturelle 

- 10% minimum des ingrédients sont bio


Chez COSMEBIO le premier label est donc celui qui garanti le plus un produit bio, mais toujours pas à 100% et je rappelle que COSMEBIO autorise à hauteur de 5% des additifs et des conservateurs.

                                                                                                                       

QUALITE FRANCE

C'est le label du bureau Veritas, bureau international de certification dans beaucoup de domaines. Sa certification est reconnue par COSMEBIO qui elle même est certifiée par ECOCERT : oulàlà ça donne le tournis ces organismes qui s'autocertifient entre eux !
La certification Qualité France possède elle aussi deux labels (mais pourquoiiiii !)



Bien comprendre les labels bio



1- Certification  I-305 Cosmétique biologique et écologique

Alors autant te dire que j'aime pas le nom, mais ça ce n'est pas le plus important. La certification I-305 « produits cosmétiques biologiques et produits cosmétiques écologiques » permet de répondre aux attentes des consommateurs. Ce certificat atteste que :
- Au minimum 95% des ingrédients sont d’origine naturelle dont X% sont issus de l’agriculture biologique,
- Le procédé de fabrication est contrôlé
C'est tout et c'est pas beaucoup, mais bon c'est un bon début. Voyons le second label.

2- Cosmos Standart


Alors là j'avoue j'ai été recopier ce qu'il y avait sur le site, j'ai trouvé que ça ne méritait rien de plus ! 

"- Choix de produits sûrs et de qualité, en favorisant l’utilisation d’ingrédients naturels et issus de l’agriculture biologique,
- Respect de l’environnement, en utilisant exclusivement des procédés qui préservent l’environnement et favorisent des ressources renouvelables,
- Respect de la santé, par l’absence d’ingrédients dangereux ou présentant un risque pour la santé, Ethique, en interdisant les ingrédients prélevés sur des animaux,
- Transparence, grâce à un mode de calcul harmonisé et une communication claire auprès du consommateur."


Même si les objectifs annoncés sont séduisant au final il n'y a aucun élément factuel auquel se raccrocher. Je me demande bien comment sont mesurés et certifiés les produits "bio" avec ce label. Néanmoins on peut noter le côté environnemental et animal friendly de cette certification.


                                                                                                                       

BDIH

L'Allemagne, le berceau de l'écologie et du bio. Ils ont également leur label international bien connu des bios addict. 

"Le BDIH est une association fédérale allemande des entreprises commerciales et industrielles allemandes pour les médicaments, les produits diététiques, les compléments alimentaires et les cosmétiques" dixit leur site.

Il certifie un produit et non une marque en délivrant un certificat «COSMETIQUES NATURELS CONTROLES » produit par produit.

Le BDIH insiste sur le côté naturel des composants et non pas bio des ingrédients du produit certifié.


Bien comprendre les labels bio

Le BDIH est organisé en association européenne.

Le cahier des charges « cosmétiques naturels contrôlés » du BDIH interdit :


- Les matières premières issues de la pétrochimie ou d’origine animale
- Les colorants
- Les parfums de synthèse
- les huiles essentielles et huiles végétales ne provenant pas d'une agriculture bio certifiée par le label AB.

C'est plutôt un label de qualité sur la nature des ingrédients qui promeut les produits vraiment naturels mais pas forcement issus de l'agriculture bio. 


                                                                                                                       

Nature et progrès

Cet organisme est l'un des plus anciens (le plus ancien ?) il a été créé en 1964 et c'est une fédération internationale.

Son objectif est double :

- garantir des produits sains et de qualité
- garantir de contribuer à préserver et entretenir notre planète.

C'est donc un double objectif mais qui a également une éthique sociale puisqu'il valorise également les entreprises respectueuses de ses salariés et faisant appel à des fournisseurs ayant la même politique.

C'est donc un label très complet.

Bien comprendre les labels bio

Nature et progrès semble apparaître comme le label le plus exigeant et le plus transparent sur le marché bio.

La charte de nature et progrès ne se limite pas à la cosmétique bio mais à tous l'écosystème économique. Pour autant je n'ai pas réussi à trouver à partir de quand un produit cosmétique pouvait obtenir ce label. Je pense que pour cela il doit être issu à 100% de l'agriculture biologique, avoir une activité éco-responsable et éco-environnemental. Mais c'est à vérifier. 

Je poursuis mes recherches et reviendrai compléter tout ça.


La prochaine fois nous ferons un point sur les labels vegan.

Alors comment avez-vous trouvé cet article ? A part long ? Y voyez-vous plus clair ? 
J'espère ne pas avoir dit de bêtise sinon n'hésitez pas à me le faire savoir dans un commentaire.

Deby Mag Web Developer

Deborah Bete, 40 ans mariée, un enfant.
J'habite et travaille à Paris.
Enthousiaste et mordue de make-up, de produits de beauté. Mais également très gourmande, c'est pour cela que je parle de temps en temps de gourmandise...

25 commentaires:

  1. Coucou Deby;

    Sympa cet article, très instructif !
    Je le trouve d'ailleurs très claire, tout comme les explications !

    ;-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Kévin, j'avais peur d'être un peu fouillis tu me rassures :)

      Supprimer
  2. Je pense que tu pourrais ajouter le label One Voice , http://label.one-voice.fr

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je vais aller regarder, merci Romain

      Supprimer
  3. Après, j émet quelques réserves personnelles sur l intégrité de la,plupart de ces associations, très douées pour la communication (donc avec des lites assez tenues à jour), mais avec une finalité à amasser bcp d argent sans pour autant un retour investissement performant surale terrain. En mettre moins dans la comm, les salaires des employés et cadres, et frais de gestion seraient pas un mal. Mais, je passe hors sujet là...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Romain oui c'est vrai et moi aussi si tu lis bien mon article :)

      Supprimer
  4. Merci, cet article est essentiel !

    RépondreSupprimer
  5. merci pour ce rappel
    si je peux me permettre : il manque un topos sur les labels américains (parce que j'avais bien compris que les allemands étaient meilleurs que les "nôtres" mais je n'ai pas encore compris le cas label américain / compo tronquée)

    et puis ecocert et cosmébio excluent certains ingrédients (et les tests sur les produits finis si je me rappelle bien), ce n'est pas qu'une histoire de pourcentage... Et pour comparer avec BDIH, c'est mieux de savoir qui tolère quoi ...

    pour ma part, cela fait longtemps que je ne me penche plus sur les labels mais sur les INCI ;) après, pour débuter, cet article est top (et c'est là que l'on voit les micmacs avec enjeux commerciaux quand meme)...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Claire pour ton commentaire. Oui cet article est bien pour débuter, mais je compte approfondir tout ça. Je prends note pour les labels américains.

      Supprimer
  6. Y en a trop ... et c'est vrai que çà sent l'embrouille marketing et commerciale ...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. pas forcement l'embrouille mais il est important de savoir ce que l'on achète.

      Supprimer
  7. intéressant en effet,
    j'aurais apprécié un tableau pour pouvoir comparer d'un seul coup d'oeil. Utilisation de camembert pour voir la répartition BIO/Pas BIO.
    Y a t il des infos concernant l'utilisation des animaux ?
    merci pour ce travail

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui j'aurai pu faire un tableau, je vais y réfléchir. Merci pour l'idée.

      Supprimer
  8. Un article essentiel que je garde près de moi et que je partage de suite

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci. J'ai pris beaucoup de plaisir à faire cet article.

      Supprimer
  9. Merci pour ces recherches, bien résumées. Tout est fait pour que nous nous y perdions, heureusement, de tels articles nous aident à y voir plus clair.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci à toi pour le gentil compliment. C'est vrai que c'est assez compliqué.

      Supprimer
  10. Wouah .. Je dois avouer que je n'y connaissait rien du tout et ton article est très complet, Bisous !

    Stéphanie.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci, je suis ravie s'il a pu t'éclairer.

      Belle soirée à toi.

      Deby

      Supprimer
  11. je suis encore plus perdue lol !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ho non, alors là je dois bien dire que je suis embêtée. Je vais voir comment je peux t'aider.

      Supprimer
  12. Bonsoir ! Merci pour ces lumières car c'est vrai que tous ces labels, c'est une jungle ! Je viendrais relire tout ça quand je rachèterai du bio :) En tout cas, c'est bien expliqué !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci, j'ai pris beaucoup de plaisir à écrire cet article, à faire mes recherche et à tout synthétiser et simplifer.

      Supprimer
  13. Article trés utile car les gens consoment de plus en plus bio. Moi j"achete bio quand c'est pas trop chére mais j'y connais pas grand chose. Si je comprend bien c'est le dernier label le mieux. Ce serrai bien de classer les babels. Ex: de 1 a 10 selon les qualités. Perso j'ai du mal avec le bio. Je vois bio sur un article alors j'achéte loll. Je débute.

    RépondreSupprimer